Logo RRASMQ  
accueil

accueil

contact

  
 About Us   


Journal « Ailleurs et Autrement »


Octobre 2017

Du 5 au 10 octobre,
soulignons la Journée de l'Alternative en santé mentale.

J'ai une histoire. Pourquoi en faire une maladie ?

La santé mentale est, de plus en plus, un thème de discussion central dans notre société. Les comportements de tous et chacun sont lus avec les lunettes de la psychologie ou de la psychiatrie, on diagnostique notre belle-sœur qui doit être bipolaire, notre patron, ah oui, lui, ce pervers narcissique et notre petit neveu, TDAH. On explique, accuse ou pardonne en parlant de la schizophrénie de tel ou encore, de la dépression de l’autre. Des campagnes de sensibilisation nous expliquent, à grand renfort de témoignages de personnalités connues, que la maladie mentale est une maladie comme une autre, tout comme le diabète.


Octobre 2016

Du 5 au 10 octobre,
partageons et réfléchissons sur l’impact de nos conditions de vie sur notre santé mentale.

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le mouvement alternatif en santé mentale invite l’ensemble des citoyennes et des citoyens à se questionner et à échanger sur les causes sociales de la souffrance mentale. Cette réflexion collective nous permettra peut-être de cesser de faire porter strictement la responsabilité aux individus et de proposer des solutions collectives aux détresses particulières ! Se pourrait-il que, parfois, l’organisation de notre société nous rende malade ? C’est pourquoi le RRASMQ lance cette année une campagne ayant pour slogan « J’ai une histoire, pourquoi en faire une maladie ? », invitant les Québécois et les Québécoises à réfléchir aux causes sociales des problèmes de santé mentale.


Octobre 2015

Du 5 au 10 octobre,
réfléchissons et échangeons sur la santé mentale !

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le mouvement alternatif en santé mentale invite l’ensemble des citoyennes et des citoyens à se questionner et à échanger sur les conceptions de la souffrance psychique qui sont mises de l’avant par le monde médical. Cette réflexion collective est peut-être un début de remède avant que nous soyons tous considérés comme malades ou fous !


Octobre 2014

Le 10 octobre,
réfléchissons et échangeons sur la santé mentale !

Pour le mouvement alternatif en santé mentale, la conception biomédicale des problèmes de santé mentale et les solutions pharmacologiques qui en découlent sont loin d’être satisfaisantes et, à certains égards, peuvent conduire à des limitations du droit des personnes et à des abus de pouvoir.


Octobre 2013

Et si la psychiatrie officielle
faisait fausse route ?

Cette psychiatrie qui se présente comme une vraie « science médicale » avec la prétention de traiter et même de guérir la « maladie mentale » est-elle si infaillible ?


Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec
Plan du site    Retour à l'accueil